Rentrée scolaire : atténuer l’anxiété des enfants

//Rentrée scolaire : atténuer l’anxiété des enfants

Rentrée scolaire : atténuer l’anxiété des enfants

À quelques jours de la rentrée scolaire, certains enfants peuvent déjà commencer à se sentir anxieux, voire à l’exprimer clairement à travers des attitudes ou des paroles d’appréhension. Je vous propose donc de partager avec vous une méthode toute douce et efficace pour apaiser cette anxiété.
Je tiens à préciser là que je parle non pas de « stress » mais bien d’anxiété. Celle des enfants et adolescents à la veille d’une rentrée des classes où ils ne savent pas à quoi s’attendre, et peut-être entrent-ils dans une nouvelle école et là, l’anxiété est plus forte.

ANXIÉTÉ.
C’est la terminologie pour désigner des inquiétudes excessives, difficiles à contrôler, et qui s’accompagnent de différents symptômes : irritabilité, agitation, fatigue, tension musculaire, problèmes de sommeil.

Dans tout le panel d’outils thérapeutiques dont dispose l’aromathérapie scientifique et médicale, il y a un vaste choix d’huiles essentielles et d’hydrolats qui agissent sur le système nerveux d’une part, et sur les émotions d’autre part.

Le mécanisme physiologique qui rend cela possible à un tel niveau d’efficacité, c’est celui de l’olfaction. J’ai eu l’occasion de vous l’expliquer dans mon Aroma-Live du 28 février, aussi, pour les curieux, je vais vous inviter à le (re)visionner à partir de la 17ème minute, c’est à ce moment là que débute mon explication.

Pour les enfants et adolescents qui sont sujets à cette anxiété avant rentrée scolaire, il y a UNE huile essentielle que je vais vous recommander en toute première intention : celle de petit grain bigarade.

Le petit grain bigarade est issu de la distillation des feuilles d’oranger amer.
C’est une fabuleuse relaxante, sédative et antidépresseur. Elle se montre particulièrement indiquée en cas d’anxiété, d’angoisse, de fatigue mentale, mais aussi de spasmes musculaires d’origine nerveuse. Elle a bien d’autres propriétés thérapeutiques : très bonne anti-inflammatoire et antispasmodique, c’est aussi une antibactérienne correcte, et une très belle cicatrisante et régénératrice cutanée. Tout cela offre une huile essentielle aux indications fort variées.
Sa simple inhalation procure très rapidement une sensation de calme, de détente, d’apaisement. Son odeur très douce est fort appréciée des enfants… et des plus grands.

 

Comment l’utiliser ? Plusieurs possibilités …

1/ en olfaction : directement au flacon, en procédant par inspiration douce et ample.

2/ Par voie cutanée ET olfaction : en posant 1 goutte d’huile essentielle sur l’intérieur du poignet de l’enfant. Il frotte ses poignets puis il respire. Les molécules actives vont aussi pénétrer son épiderme, rejoindre rapidement son système sanguin et entrer en action au niveau de son système nerveux pour le calmer et l’apaiser.

3/ En massage : vous diluez 2 gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade dans 3 gouttes d’huile végétale d’amande douce ou de calendula, et vous massez doucement la colonne vertébrale de bas en haut. Toujours de bas en haut.
Rappelez-vous aussi que le toucher, la caresse, le massage ont un merveilleux pouvoir apaisant, sur les petits, et sur les grands. C’est un beau moment de complicité et de tendresse aussi avec votre enfant.

4/ En diffusion : quelques gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade dans votre diffuseur à froid, pendant 15 minutes de diffusion et cela créera une belle ambiance relaxante qui fera effet tant sur votre enfant ou ado, que sur vous-mêmes !

Je dois vous dire aussi que le petit grain bigarade, s’il est très bien adapté aux enfants, je le recommande également, dans des synergies personnalisées, pour les adultes stressés toujours pressés, genre cadre débordé qui ne prend pas le temps de se poser et qui est toujours dans l’anxiété de ne pas voir fini ou de pas avoir fait assez … si ça vous parle, et bien nous pouvons en discuter à l’occasion d’un Appel Découverte !

Revenons un instant sur la diffusion.
Je l’ai dit et je reviens dessus : une des règles en matière de diffusion aromatique c’est que l’on n’expose pas un enfant de moins de 8 ans directement à la diffusion. Par conséquent, on diffuse dans la pièce quand il n’est pas là, puis on le fait venir. Dans la chambre d’enfant, 15 minutes avant qu’il aille au lit par exemple. Et je ne peux que vous inviter à lire l’article que j’ai consacré aux 7 précautions à adopter pour les diffusions atmosphériques.
Pour la rentrée scolaire, la bonne astuce que j’ai envie de vous suggérer : faites une diffusion de petit grain bigarade dans la salle à manger ou la cuisine, là où l’enfant va prendre son petit-déjeuner. Vous allez ainsi lui faire profiter des bienfaits relaxants de l’huile essentielle juste avant qu’il aille à l’école.

 

Deux autres plantes qui peuvent vous rendre de grand service s’agissant de l’anxiété de votre progéniture : la camomille noble ou camomille romaine, et le basilic exotique. Cette fois-ci je vais vous les recommander sous la forme d’hydrolat.

La camomille noble est une essence aromatique exceptionnelle sur la sphère nerveuse. On la recommande en usage immédiat en cas de choc émotionnel.
Mais de manière moins drastique elle est excellente pour lutter contre l’anxiété et l’agitation. Avec les enfants, on peut aussi bien utiliser l’huile essentielle que l’hydrolat.
En hydrolat, voici les utilisations que je vous conseille :
1/ en diffusion si vous avez un diffuseur brumisateur : dans ce cas, vous remplacerez l’eau par l’hydrolat de camomille … et vous pourrez ajouter les quelques gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade ce qui va amplifier l’effet bénéfique.
2/ en compresses, sur le front, le plexus solaire, les poignets … ou le long de la colonne vertébrale. Personnellement, je préfère l’application sur le front et le plexus solaire, d’autant plus que l’hydrolat doit se conserver au réfrigérateur donc la compresse procure aussi la sensation de fraîcheur qui aide à l’apaisement.
3/ par voie orale : 1 cuillerée à café diluée dans un verre d’eau.

Enfin, et pour finir sur ce volet « anxiété », si votre enfant est anxieux au point de se plaindre du fameux mal au ventre, là, votre botte secrète à utiliser immédiatement, ce sera l’hydrolat de basilic exotique, en sus du petit grain bigarade.
C’est à la fois un excellent antispasmodique et tonique digestif. L’alliance de ces deux propriétés thérapeutiques fait du basilic exotique est grand classique pour soulager les nausées et les spasmes digestifs qu’ils soient liés à un repas copieux ou d’origine nerveuse. Les utilisations thérapeutiques du basilic exotique sont très variées et c’est une des huiles essentielles de base à avoir dans sa trousse d’aromathérapie familiale.
Pour ce qui est de l’hydrolat, face au mal de ventre de l’enfant :
– on lui proposera 1 cuillerée à café dans un verre d’eau à boire 2 à 3 fois par jour.
– on pourra également lui faire des compresses à poser sur le ventre et le plexus solaire.

Je vous rappelle de vous méfier de l’auto-médication avec les huiles essentielles, surtout avec les enfants, car ce n’est pas parce que c’est 100% naturel que c’est inoffensif. C’est tout le contraire avec les huiles essentielles qui sont des concentrés très puissants. Donc, n’hésitez surtout pas à prendre conseil auprès d’un professionnel. Et en cas de doute, vous pouvez toujours m’envoyer un message. On est d’accord ?

Autre point sur lequel j’en profite pour attirer fortement votre vigilance , c’est la qualité des huiles essentielles. Très très important : si on n’y prête pas attention, on peut vite se retrouver avec des produits qui sont concentrés en pesticides, ou bien dont on n’a pas la garantie de trouver les bonnes molécules thérapeutiques, ou encore qui sont « coupés » avec d’autres substances. J’ai six critères de qualité très définis concernant les huiles essentielles : si une huile ne remplit pas les six critères, je ne l’achète pas.

Rappelez-vous aussi que le dialogue, la disponibilité et l’écoute sont de bons moyens de réduire l’anxiété de votre enfant.
Comprendre l’origine de l’anxiété de l’enfant permet aussi de dénouer bien des difficultés ou de mettre au point des approches aromatiques bien plus ciblées et pertinentes, par exemple s’il y a en plus de la peur d’une situation précise, ou bien si l’anxiété est liée à l’idée de séparation.
Il y a bien d’autres possibilités pour traiter l’anxiété des petits et des ados ; mais vous disposez déjà de quelques conseils pratiques que vous pourrez mettre en œuvre facilement et sans risque.

Je vous souhaite une excellente rentrée des classes !

By |2018-09-07T12:46:11-05:00août 25th, 2018|Vie pratique|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

[index]
[index]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]