Mon secret pour la Pleine Lune du 31 mars : Centella Asiatica

/, méditation, Phytothérapie/Mon secret pour la Pleine Lune du 31 mars : Centella Asiatica

Mon secret pour la Pleine Lune du 31 mars : Centella Asiatica

Si sa majesté Soleil gouverne les planètes, empereur régnant sur notre galaxie et tout ce qui y vit ; Dame Lune exerce une influence puissante sur tout ce est sur notre Terre : des marées aux forêts, des lombrics d’Afrique aux ours de l’Artique.

Et nous, être humains, n’échappons pas à l’influence de Séléné ; certains l’ignorent ostensiblement se croyant si fiers homo sapiens qu’ils s’émancipent de la règle naturelle ; d’autres reconnaissent humblement être sensibles et affectés par les cycles et humeurs propagés par la Lune.

Quant à moi, je me place dans la seconde catégorie et cela me va bien, surtout depuis que je l’assume complètement et que j’agis en conséquence.
Depuis lors, je suis devenue une inconditionnelle de la méditation à la Pleine Lune, et je m’offre chaque mois ce beau voyage intérieur en connexion avec l’astre céleste pour en puiser les énergies bénéfiques et toucher du doigt et de l’âme les messages et leçons à en retirer.

À l’approche de la Lune Bleue qui a lieu ce 31 mars 2018, j’avais fort à cœur de partager avec vous un secret … ou plutôt deux !

Le premier, c’est que je ne me contente pas de m’offrir un voyage méditatif sous l’aura lumineux et puissant de Dame Lune … je crée un enchantement pour que cette méditation me soit encore plus bénéfique !
Un Enchantement parfumé, grâce à la diffusion d’huiles essentielles minutieusement choisies pour leur pouvoir révélateur des différents aspects symboliques de la Lune.

Oui, les huiles essentielles sont alors pour moi le révélateur que l’on utilise en photographie (en photographie du siècle dernier, avant le numérique !) , ce liquide qui permet de faire apparaître l’image latente du film négatif de la pellicule. Ainsi, les images et messages latents de la symbolique de la Lune – Pleine ou Nouvelle – peuvent-ils m’apparaître avec plus de clarté grâce à l’action conjuguée de la méditation et de la diffusion aromatique, m’offrant ainsi d’en tirer des enseignements plus grands et une expérience enrichie.

De cela, j’en ai parlé dans mon Aroma-Live du cycle « Éveil de Soi » que j’ai animé mercredi 28 mars. Vous pouvez le consulter en cliquant ICI.

Mon second secret, c’est que je ne me contente pas d’une soirée, celle de la Pleine Lune ou de la Nouvelle Lune, pour me connecter aux énergies que nous envoient l’astre sacré.
De temps en temps, lorsque je pressens que les énergies de la lunaison à venir vont m’impacter un peu plus ou que la symbolique astrologique identifiée me parle particulièrement, je me prépare une sorte de … comment dire … « Charme » à la façon des fées et magiciennes, qui me soutiendra et m’accompagnera pour mieux vivre une lunaison « difficile » ou pour amplifier les bienfaits d’une lunaison riche en aspects positifs.

En fait, mon « charme » n’est ni plus ni moins que le choix d’une ou plusieurs huiles essentielles ou bien plantes qui, comme des guides ou des compagnes, vont me permettre de poursuivre ma route avec plus d’assurance. Surtout que oui, j’ai pu remarquer avec les années, que personnellement, je suis très sensibles aux énergies de la Lune ( … et aux énergies en tout genre tout simplement !).

Avant de vous expliquer concrètement en quoi cela consiste et avant de partager avec vous mon Charme pour cette lune du 31 mars, permettez-moi de revenir sur le terme que j’ai employé un peu plus tôt s’agissant d’une « lunaison difficile ».

Depuis le début de mon propos, je parle des messages, énergies et symboliques de la Lune. Vous aurez compris que je me réfère là à des questions d’astrologie.
Je m’intéresse à l’astrologie depuis ma jeune enfance, mais je suis loin de me considérer comme une experte et je n’ai jamais vraiment suivi de formation en astrologie … pas encore. 🙂
La grande experte en astrologie pour moi, c’est mon amie et partenaire Claire, avec qui j’ai élaboré le programme Chakra-VieVa® : elle a un réel don en la matière !

Il n’en demeure pas moins que j’étudie la configuration astrologique de chaque Lune pour savoir à quoi m’en tenir. Et parfois, et bien du point de vue astrologique, la Lune conjugue plusieurs aspects dits « négatifs » ou « pesants » qui peuvent influer sur nos humeurs de manière subtile et donc sur nos comportements. C’est ce que j’appelle une lunaison difficile.

Et celle qui arrive avec la Lune Bleue de demain a bien des airs d’une lunaison qui risque de nous secouer ! Raison pour laquelle, je ne vais surtout pas manquer de me concocter mon Charme, histoire de vivre les 15 prochains jours avec un peu moins de remous. 🙂

De quels remous potentiels est-il question ?

Du point de vue astrologique, cette pleine lune du 31 mars comporte, selon les sources, 7 à 8 aspects négatifs et 1 seul aspect positif. Pour ma part, je vois davantage d’aspects positifs qu’un seul et unique, mais c’est une question de point de vue et le mien se range dans le club des optimistes ! 🙂

Alors de façon synthétique, la conjugaison des astres et étoiles dans cette lune véhicule :

– inquiétudes, déceptions
– des peurs, beaucoup de peurs, et notamment la peur de perdre son conjoint et/ou un être cher
– des difficultés de communication, et particulièrement dans la sphère amoureuse et affective ; donc un climat qui génère beaucoup de risque d’incompréhension et de mésentente
– une remontée des sentiments de colère, frustration, rancune
– une tendance à s’appesantir sur les erreurs et échecs passés.
– un risque d’impulsivité dans un climat tendu, qui sera néfaste sur nos réactions, décisions, actions.
– de la tristesse et de la mélancolie. Le risque est fort de ressentir de la déprime, et une grosse baisse de moral, une agitation pessimiste du mental.
– tous ces éléments, s’ils sont mal gérés ou pas pris en compte, entraînent un risque de stagnation, de paralysie voire de régression.

ALORS QUE ! Alors que dans ses énergies, cette Pleine Lune nous invite aussi à :
transformer nos peurs pour les libérer de notre subconscient ; et ainsi transmuter nos énergies négatives en énergies, pensées et croyances positives et dynamisantes.
– un changement de cap, à franchir une nouvelle étape dans notre développement personnel, à vivre un renouveau dans notre vie.
Cette dynamique est doublement présente, d’une part du fait que cette lune est la pleine lune du renouveau du Printemps ; et d’autre part parce qu’elle coïncide avec les énergies puissantes de Pâques, célébration de la Résurrection du Christ.

> Les CLÉS pour mieux vivre cette période et profiter davantage des énergies bénéfiques :
– faire preuve de patience et de prudence
prendre la responsabilité de nos émotions, paroles et actions sans chercher à les rejeter sur l’autre
– se placer dans la pleine conscience de ce contexte en observant nos pensées, émotions, réactions afin d’éviter de tomber les écueils dressés par les conjonctions astrales.

Pour tous les détails, je vous invite à lire cet article : CLIC

Et si on ajoute à cela que dans la symbolique culturelle moderne, la Lune Bleue est associée à la tristesse et la mélancolie (un aspect par ailleurs identifié dans cette lune présente) du fait de sa couleur Bleue qui renvoie au fameux « Blues » qu’auparavant la bande à Beaudelaire appelait « Spleen » … et bien, mieux vaut quoi qu’il en soit faire en sorte de renforcer nos atouts et développer les points forts qui nous permettront de vivre toute cette période de manière plus propice à notre développement et notre cheminement de mieux-être intérieur.

Petite digression : Un bel exemple musical de cette connotation culturelle, avec cette chanson d’amour mélancolique superbement interprêtée par Rod Stewart Blue Moon … avis aux amatrices et amateurs du genre …

Et j’en arrive ainsi à mon « Charme » !

Tout d’abord, je vais continuer dans les 12 prochains jours à utiliser régulièrement la synergie aromatique que j’ai composée pour la diffusion de méditation : les huiles essentielles de lavande fine pour être dans la paix et apprendre la patience, de bergamote pour aider à la libération des peurs, et de lemon-grass pour nourrir le chakra sacré et développer aussi la patience et le discernement.

Et pour leurs symboliques et bienfaits, je vous renvoie à mon précédent article (clic).

La formule que je vais appliquer dans le diffuseur adapté pour une diffusion de 15 minutes par session de méditation :
– 6 gouttes d’essence de bergamote
– 5 gouttes d’huile essentielle de lemon-grass
– 2 gouttes d’huile essentielle de lavande fine

Ensuite, je vais choisir comme compagnon de route sur cette étape le Centella Asiatica. On l’appelle aussi Gotu Kola ou encore Hydrocotyle indien.

Réellement, c’est une de mes plantes préférées !

Ayant des attaches familiales à Madagascar et ayant aussi vécu plusieurs années de mon enfance et adolescence dans l’Île Rouge, le centella asiatica fait partie de notre pharmacie familiale depuis fort longtemps.
Cette plante a de très grandes propriétés sur le plan thérapeutique, et elle est inscrite dans la pharmacopée millénaire tant de la Médecine Traditionnelle Chinoise que de l’Ayurveda : insuffisance veineuse et varices, blessures, problèmes dermatologiques, brûlures cutanées, anxiété, mémoire et concentration, fatigue*, dépression* nervosité, épilepsie*, etc.

* usages en MTC et ayurveda, non reconnus par la médecine moderne.

Si je la choisis pour m’accompagner dans cette lunaison, c’est surtout en raison de ses propriétés sur le plan subtil.

Le Centella Asiatica est selon moi, la plante PARFAITE pour faire face à cette conjonction astrale : elle est une plante de lumière et d’éveil.
Elle porte en elle les énergies de Vie et de mise en mouvement. Elle nous évite la stagnation ou la paralysie, nous invite au contraire à sortir de nos réserves et de notre zone de confort.
Elle favorise la clarté mentale et le discernement.
Appelée aussi l’herbe du Tigre, parce que ces félins lorsqu’ils sont blessés ont coutume de se rouler et frotter vigoureusement dans les massifs de centella asiatica, cette plante a de puissantes vertus cicatrisantes des plaies … et aussi des blessures mentales ; ce qui nous sera précieux si cette Lune Bleue stimule la confrontation à nos peurs et fardeaux anciens et présents, souvent causes de blessures.
Enfin, le Centella asiatica est également réputé au niveau subtil pour favoriser les relations sociales, faciliter le rapport et la communication avec les autres, et ça, c’est un des aspects qui sera fort précieux dans cette demi-lunaison !

Alors, comment l’utiliser à cet effet ?

Deux options :
– soit la teinture-mère de centella asiatica, à raison de 30 gouttes à boire dans un peu d’eau, deux fois par jour pendant ces 12 à 15 jours.
– soit l’huile végétale de centella asiatica, en massage sur le chakra du cœur, le plexus solaire et la face interne des poignets. Ou si on a la possibilité le long de la colonne vertébrale en remontant du sacrum vers l’occiput (des fesses vers le cou), en application 2 à 3 fois par jour pendant la durée de la lunaison . On peut alors l’associer à l’essence de bergamote, à raison de 8 gouttes d’HE de bergamote dans 8 gouttes d’HV de centella asiatica.

Ah !  précision : une lunaison ou cycle lunaire ne commence pas à la Pleine Lune  débute à la Nouvelle Lune, autrement dit quand on ne voit pas de lune dans le ciel car celle-ci se situe dans l’ombre de la Terre à l’opposé du Soleil. Tandis que la pleine lune se produit lorsque l’astre lunaire est intercalé entre le Soleil et la Terre, et elle a lieu à la moitié du cycle lunaire, raison pour laquelle j’appelle cette période entre Pleine Lune et Nouvelle Lune une demi-lunaison.

Je vous souhaite de jouir pleinement de cette période lunaire à venir, qu’elle vous permette de vous nourrir des énergies de renouveau et de résurrection pour renaître à vous-même et poursuivre votre épanouissement dans le respect et l’assurance de qui vous êtes.

Avec Bienveillance,

Nathy

Post-Scriptum : que l’on croit ou pas aux influences de la lune sur nous, nos humeurs et nos comportements ; il me semble néanmoins que les clés que je vous ai suggérées demeurent dans l’absolu une bonne approche pour développer des relations saines et fortes, et pour avancer de manière plus stable et sûre dans son chemin de vie.   À méditer … 🙂

Précautions d’emploi :
– pour le centella asiatica ou gotu kola : En teinture-mère, à éviter chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Ne pas prendre de doses élevées au risque d’effets sédatifs importants. L’huile végétale en application cutanée sera à éviter dans le cas d’allergies cutanées, la plante pouvant être elle-même allergisante.
– pour l’essence de bergamote : pas d’utilisation pendant le premier trimestre de grossesse. Risque de photosensibilisation : pas d’exposition au soleil après application cutanée.
– aucune contre-indication aux doses physiologiques pour les huiles essentielles de lavande fine et de lemon-grass
– attention à l’effet cumulatif si vous utilisez déjà des huiles essentielles (ne concerne pas la diffusion mais l’application cutanée).

By |2018-06-26T11:32:37-05:00mars 30th, 2018|Énergétique, méditation, Phytothérapie|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

[index]
[index]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]