L’huile essentielle d’encens oliban

//L’huile essentielle d’encens oliban

L’huile essentielle d’encens oliban

Voici une huile essentielle qui figure en tête des essences rares et sacrées, utilisée depuis des millénaires et toujours précieuse de nos jours.

Je vous propose de la (re)découvrir grâce à cette vidéo d’un Aroma-Live que j’ai proposé sur ma page Facebook, le 2 janvier dernier dans le cadre du cycle « Essences Sacrées ».

Au-dessous de la vidéo, vous bénéficiez de la transcription écrite, et à la fin de l’article, je vous offre une synergie olfactive pour apaiser un mental envahi par l’anxiété.

Belle découverte à vous !

Transcription de la vidéo :

Bonjour !

En cette première semaine de l’année, je vous invite à un voyage fabuleux dans les essences sacrées pour découvrir leur symbolique, leur histoire et leurs vertus thérapeutiques … tout du moins une partie !

Samedi 6 janvier, c’est la fête de la Sainte Epiphanie.
Chez les Chrétiens, l’Épiphanie célèbre la manifestation de Jésus-Christ par sa naissance et l’hommage qui lui est rendu par les Rois Mages. C’est la raison pour laquelle on a coutume de manger une galette des rois ! Au Mexique d’ailleurs, ce n’est pas le jour de Noël que les enfants reçoivent des cadeaux, mais le jour de l’Épiphanie, pour faire écho aux présents que les mages apportent à l’Enfant Jésus.

Est-ce que certains d’entre vous partagent la fameuse galette des rois en cette période de l’année ? êtes-vous plutôt galette à la frangipane ou brioche aux fruits confits ?

Nous n’allons pas nous lancer ni dans un débat gastronomique ni dans un cours de théologie, je vous rassure ! Non, non, je vous propose plutôt de suivre les Rois Mages pour découvrir les trésors qu’ils portent à l’Enfant Jésus. Or, Encens, Myrrhe … Que sont ces présents ? et en quoi l’encens et la myrrhe ont-ils encore toute leur place dans nos vies contemporaines pour nous guider spirituellement, nous soulager émotionnellement, nous soutenir physiquement ?

Êtes-vous prêts pour ce voyage dans l’univers des essences sacrées ?

On dit de Gaspard qu’il est le Roi Mage venu d’Afrique ; et c’est lui qui offre l’encens. Dans ce geste, c’est la reconnaissance de la divinité de l’Enfant Jésus qui est posée. Tandis que l’or de Melchior symbolise la royauté ; et que la myrrhe de Balthazar inscrit le Christ dans l’humanité.

Depuis des millénaires, l’encens est étroitement lié aux rites, rituels et offrandes consacrés aux divinités.
De nos jours, s’il est toujours présent dans les cérémonies religieuses – quelle que soit la croyance – il n’est plus réservé à ce cadre et s’est répandu dans les usages personnels, notamment pour « purifier », assainir l’air d’une maison ou encore pour accompagner une prière ou une méditation.

Mais nous le verrons un peu plus tard, il y a encens et encens.

Celui que Gaspard apporte à Bethléem est l’encens Oliban ou Boswellia, issu de la résine d’un arbuste originaire d’Afrique orientale et d’Arabie. De cet arbuste est extraite une gomme odorante qui, une fois séchée, servira pour les fumigations.

À l’époque, l’encens était un véritable trésor, considéré comme bien plus précieux que l’or , et d’une grande valeur spirituelle également.

L’encens, dont le nom latin est Boswellia carterii, n’a pas seulement d’intérêt sur le plan spirituel , mais également des vertus thérapeutiques sur le corps physique.
En effet, depuis des millénaires, il est utilisé pour ses propriétés cicatrisantes sous forme de cataplasme pour soigner les escarres, les plaies ou les ulcères aux jambes.

L’oléorésine d’encens a aussi une bonne action anticatarrhale, autrement dit, cela aide à traiter les bronchites ! Mais bon … reconnaissons que l’encens est une essence très coûteuse, alors la choisir pour faire des massages des bronches quand il y a toute une trousse aromatique très efficace pour cela, comme le niaouli ou le sapin baumier, c’est un peu comme donner du caviar au cochon !

Par contre, l’encens oliban est réputé depuis fort longtemps comme stimulant du système immunitaire, ainsi que pour son action d’oxygénation des cellules ; il sera d’un fort précieux recours dans le cas de déficience immunitaire grave.

D’ailleurs, Dominique Baudoux, aromathérapeute de renommée mondiale, intègre systématiquement l’huile essentielle d’encens oliban dans ses synergies aromatiques pour le traitement des déficiences immunitaires majeures.

Pour celles et ceux d’entre vous que le protocole intéresse, je vous invite à m’envoyer un message pour en savoir plus.

Ce qui est sûr, c’est que dès qu’on utilisera l’huile essentielle d’encens Boswellia ou Oliban (c’est la même chose) en application cutanée et ce pour quelle que raison que ce soit , on prendra bien soin de la diluer au maximum à 20%  car elle est très riche en monoterpène. Donc dilution impérative dans une huile végétale ou une autre base (du beurre de karité ou du gel d’aloes par exemple).
Je vous le rappelle : une dilution à 20% signifie que pour une préparation de 10 ml, je vais mettre 2 ml d’huile essentielle et 8 ml d’huile végétale.

Et dites-moi, que faites-vous quand vous vous sentez déprimés ? ou anxieux ?
Pour certains, aller marcher permet de se changer les idées, de se calmer. Pour d’autres, la musique va les réconforter, les rasséréner, leur faire retrouver le sourire. Il y a celles et ceux qui vont compenser par le sport, ou par la nourriture ; ou bien ressentir du mieux grâce à la prière ou la méditation.
Et vous, quel est votre truc pour lutter contre la déprime ou l’anxiété ?

Avez-vous déjà pensé à vous servir des parfums, des odeurs pour retrouver de la sérénité, de la joie, de l’optimisme, un sentiment d’apaisement ?

Et pourtant, les parfums parlent directement à notre Moi profond, à notre Inconscient, à notre âme. Ils recèlent un pouvoir unique pour court-circuiter les barrières de la raison et s’infiltrer entre les murs que l’on se crée pour nous transporter dans des univers infiniment plus doux que nos soucis du présent.

Qui de vous en fait l’expérience ?

Parfois, cette expérience est toute simple et anodine : une effluve au coin d’une rue vous transporte dans un souvenir d’enfance, vous projette dans une contrée lointaine ou vous niche dans les bras rassurants d’un être aimé.

L’encens Oliban est de ces essences sacrées qui possède ce pouvoir au centuple et il sera d’une très grande aide pour les personnes qui souffrent de dépression nerveuse, d’angoisses, d’anxiété.

Sur le plan psycho-émotionnel, l’encens vient « purifier » nos troubles intérieurs, il nous procure le calme et nous connecte à une sensation de paix. Il contribue à nous libérer des peurs liées aux incertitudes de l’avenir.

Avec ses volutes de fumée qui s’élèvent, il nous élève nous-même et nous offre, derrière les brumes, la carté d’esprit qui évapore l’anxiété.

De nos jours, soyons vigilant avec le terme encens car ce mot désigne aussi tout un tas de « produits » destinés à faire de la fumée parfumée : des bâtonnets souvent bourrés de substances chimiques et parfums de synthèse, des cônes d’encens aux origines et matières premières douteuse.

Préférez vraiment les encens naturels et bruts, soit sous forme de billes ou boules de résine pure, soit sous forme d’huile essentielle de qualité.
Pour la fumigation, on se servira d’encensoir dans le cas de la résine, ou de brûle encens à base de charbon ardent.
Fait rare, l’huile essentielle d’encens oliban peut se déposer directement sur le charbon ardent pour une diffusion atmosphérique. Dans ces cas-là, seules 3 ou 4 gouttes suffiront.

On peut également fabriquer des encens composés, en mélangeant différentes essences sacrées : la myrrhe dont nous parlerons demain, le santal, l’élémi ou le nard de l’Himalaya, etc.

Certaines préparations à base de résine sont composées de plusieurs de ces essences… comme par exemple, ce que l’on appelle « l’encens des Rois Mages » qui allie l’oliban, la myrrhe et le benjoin.
Cette tradition du mélange de plusieurs plantes ou résines pour créer un encens se retrouve déjà citée dans la Bible, mais cette habitude date de temps plus anciens, dans des cultures très diverses, comme en Inde dans la tradition ayurvédique par exemple.

Alors, selon-vous, pourquoi ce terme d’encens est-il utilisé pour désigner tant d’éléments différents ? Pourquoi est-ce que l’on peut aussi l’appliquer à la sauge dont nous parlerons jeudi ?
Avez-vous une petite idée ?

Le mot « encens » vient du latin « incandere » qui signifie « brûler ». On retrouve la même racine étylomogique dans les mots « incendie » ou « incandescent ».
C’est donc aussi un terme générique pour désigner les plantes, écorces, résines destinées à être brûlées et consumées tout en dégageant une fumée abondante et odorante.

De tous temps et aux quatre coins du globe, on retrouve ce geste, ce rituel de l’encens pour parler aux dieux, aux ancêtres ou aux esprits.

L’encens est un moyen d’entrer en communication avec l’au-delà et l’invisible. Les pensées, paroles et prières s’élèvent jusqu’au ciel et sont transportées au divin par l’intermédiaire de la fumée. Le parfum est un autre moyen de communication avec les esprits ; il est utilisé soit en offrande pour rendre grâce ou formuler une demande soit tout au contraire en protection pour chasser les éléments négatifs, pensées, esprits ou énergies néfastes.

Dans bien des passages de l’Ancien Testament, l’encens et le parfum sont présentés comme des offrandes à Dieu.

Ainsi, dans le Livre du Lévithique, chapitre 2 versets 1 et 2, il est dit
« Lorsque quelqu’un fera à l’Eternel une offrande en don, son offrande sera de fleur de farine; il versera de l’huile dessus, et il y ajoutera de l’encens. (…) et il brûlera cela sur l’autel comme souvenir. C’est une offrande d’une agréable odeur à l’Eternel. »

Nous l’avons vu plut tôt : Immunostimulant, expectorant, cicatrisant, antidépressif, l’encens précieux du mage Gaspard nous offre bien des ressources pour notre mieux-être.

Et c’est bel et bien sur le plan spirituel qu’il déploie toute sa puissance et révèle pleinement ses trésors.

Avec l’encens, il y a de la magie…. La magie … ou l’âme agit. Le contact de ces effluves odorantes met l’âme en action et la connecte au divin, à la source.

L’huile essentielle d’encens boswellia plus particulièrement nous guide vers un accroissement spirituel.

Du point de vue énergétique, elle nous aide à nous connecter à nos mémoires anciennes, à comprendre les leçons de nos erreurs passées, et développer la responsabilité nos actions.

Tout comme derrière les brumes de la fumée de l’encens qui brûle, se trouve une certaine clarté d’esprit qui va nous apaiser au niveau émotionnel, dans l’énergie de l’huile essentielle d’encens se trouve la sagesse ancienne qui lève le voile sur la compréhension de nos actes, de nos dénis, et de nos aspirations profondes.

Utilisée en méditation, l’huile essentielle d’encens oliban nous aide à nous éveiller à notre objectif spirituel.

En aromathérapie subtile et énergétique, l’encens oliban fait partie de ces huiles au haut potentiel d’action et aux effets multiples en fonction des points du corps – chakras et méridiens – que l’on ira solliciter.

En voulez-vous un exemple concret ? Une astuce très pratique que vous pourrez utiliser chez vous ?

Lorsque l’on est en recherche spirituelle, en quête de davantage de spiritualité dans sa vie, il peut arriver que l’on se sente entravé, ralenti, voire paralysé par une peur plus ou moins inconsciente de rester « visser » au monde matériel, de ne pas réussir à prendre du recul avec les contingences strictement matérielles.

Dans ces cas, l’huile essentielle d’encens boswellia sera d’un bon recours en effectuant des massages par effleurements légers le long du méridien du vaisseau Gouverneur (voir ci-dessous le schéma) : cela permettra de se libérer peu à peu et tout en douceur de cette peur de l’excès de matérialisme.

Cela peut aussi être un bon point de départ à son chemin de recherche spirituelle : le lâcher de lest pour faciliter l’envol de la montgolfière !

Alors, pour effectuer ce massage, vous mélangerez 15 gouttes d’huile essentielle d’encens boswellia à 40 ml d’huile végétale de millepertuis. Puis vous déposerez une dizaine de gouttes de ce mélange le long de la colonne vertébrale.
Le méridien du vaisseau gouverneur part du haut du crâne, du chakra coronal – et descend jusqu’au sacrum. En travaillant sur ce méridien, ce sont les nœuds d’énergie des 7 chakras qui sont susceptibles de débloquer peu à peu.

Rappelez-vous ainsi que l’aromathérapie est une très belle ressource que nous offre la Nature non seulement pour prendre soin de notre corps physique mais aussi pour nous aider à cheminer dans notre développement personnel et notre éveil spirituel.

L’aromathérapeute est aussi là pour vous accompagner sur ce chemin et vous donner les conseils les plus adaptés à votre situation.

Si vous avez apprécié cette vidéo/cet article, pensez à le partager avec vos amis. De mon côté, je vous remercie grandement de votre présence et de ce moment passé en votre compagnie.

D’ici là, prenez soin de vous et cultivez votre Naturel Vitalité !

À bientôt !

MA SYNERGIE SPÉCIALE « MENTAL ANXIEUX »

Voici un mélange d’huiles essentielles que l’on peut utiliser en inhalation directement au flacon, pour contribuer à apaiser un mental submergé par l’anxiété.

Je vous en propose deux versions, une première aux parfums exotiques qui mettent en valeur des essences de mon île (La Réunion), et une seconde qui opte pour des parfums plus « occidentaux » :

Synergie « Mental Anxieux », parfums des îles.

Dans un flacon compte-gouttes de 5 ml, versez :

 20 gouttes d’huile essentielle d’encens oliban (boswellia carterii)
15 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang (cananga odorata)
10 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon (pelargonium graveolens)
5 gouttes d’huile essentielle de vetiver (vetiveria zizanoides)

Mélangez bien, puis inhalez la préparation en respirant le flacon ouvert. Procédez par respirations douces et amples, en prenant conscience de vos inspirations et expirations.

Synergie « Mental Anxieux », parfums de Méditerranée.

Dans un flacon compte-gouttes de 5 ml, versez :

 20 gouttes d’huile essentielle d’encens oliban (boswellia carterii)
15 gouttes d’huile essentielle de bergamote (citrus bergamia)
10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (lavandula angustifolia)
5 gouttes d’huile essentielle de mandarine (citrus reticulata)

Mélangez bien, puis inhalez la préparation en respirant le flacon ouvert. Procédez par respirations douces et amples, en prenant conscience de vos inspirations et expirations.

ATTENTION :
– L’huile essentielle d’encens oliban ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte et allaitante, et chez l’enfant de moins de trois ans (sauf en diffusion douce).
– L’huile essentielle d’encens oliban ne doit jamais être ingérée en auto-médication.
– L’huile essentielle d’encens oliban peut être psychotrope à forte dose.
– L’huile végétale de millepertuis comporte certaines contre-indications et ne doit pas être utilisée :
en cas d’hypertension artérielle
en cas d’asthme et de traitement anti-asthmatique
en cas de prise de médicaments anticoagulants
chez la femme enceinte et allaitante, et chez les enfants de moins de 3 ans.

Le schéma du vaisseau du Gouverneur, selon la Médecine Traditionnelle Chinoise.

By |2018-02-23T10:47:55-05:00février 23rd, 2018|Aromathérapie|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

[index]
[index]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]