L’huile essentielle de Sarriette des montagnes, la spécialiste des « coups durs ».

//L’huile essentielle de Sarriette des montagnes, la spécialiste des « coups durs ».

L’huile essentielle de Sarriette des montagnes, la spécialiste des « coups durs ».

Des « coups durs », malheureusement nous en connaissons tous à un moment ou à un autre dans une vie. Que ce soit en raison d’une infection virale ou bactérienne sévère qui va nous plonger physiquement dans les affres de la maladie, ou que ce soit les épreuves qui nous affligent au niveau moral et psychologique. Dans un cas comme dans l’autre, je vous invite à découvrir en quoi l’huile essentielle de Sarriette des montagnes sera d’une grande aide.

En introduction, je citerai directement ces quelques lignes de l’ouvrage de Dominique Baudoux « L’Aromathérapie exactement » : « la sarriette des montagnes fournit une huile essentielle qui a été très bien étudiée dans les universités françaises pour son pouvoir anti-infectieux. Elle reste un incontournable dans la lutte contre les germes pathogènes, bien que son emploi régulier soit limité par sa dermocausticité sur une peau sensible ou à l’état pur sur la peau. »

La composition biochimique de l’huile essentielle ainsi que l’apparence physique de la plante sont fort proches de celles de l’origan compact (origanum compactum).
Vous voyez sur ces deux photos, que l’on pourrait les confondre dans la nature si l’on y prête pas attention.

Origan compact (origanum compactum) – fleurs et feuilles
Sarriette des montagnes (satureja montana) – fleurs et feuilles

La sarriette, une puissante bactéricide et antibiotique naturelle

Au niveau biomoléculaire, on va retrouver dans la sarriette des montagnes une grande richesse en carvacrol.
Dans la famille des phénols, le carvacrol est la grande molécule aux propriétés bactéricides ultra puissantes. Il est d’ailleurs réputé pour lutter efficacement contre des infections bactériennes classiques comme Escherichia Coli aussi bien que résistantes comme l’Helicobacter pilori (1). Les huiles essentielles riches en phénols aromatiques et notamment en carvacrol sont très pertinentes à utiliser en synergie avec une antibiothérapie (2) pour renforcer le potentiel d’éradication du germe pathogène et l’élimination de l’infection.
D’ailleurs, de plus en plus de recherches scientifiques se tournent vers cette association huiles essentielles et antibiotiques pour pallier la problématique de l’antiobiorésistance, enjeu majeur de santé mondiale du 21ème siècle.

Antivirale, fongicide et stimulante immunitaire majeures

Toujours grâce au carvacrol, l’huile essentielle de sarriette des montagnes est également antiviral majeure et même virucide, ainsi que fongicide importante – y compris sur certaines souches résistantes de Candida (3) – et une bonne antiparasitaire.
Son pouvoir anti-infectieux puissant s’exerce par désorganisation de la membrane lipidique des cellules microbiennes.
L’action conjuguée des phénols et des monoterpènes qui la composent en font une stimulante immunitaire hors pair, qui se montrera très précieuse en cas de grande déficience immunitaire et justement pour soutenir de façon massive l’action du système immunitaire lors d’une infection sévère et/ou résistante ou encore de fièvre tropicale (dengue ou paludisme).

Tonique générale, physique, mentale et sexuelle.

Les monoterpènes contenus dans cette huile essentielle jouent également leur rôle de tonique général car ils stimulent l’axe cortico-surrénalien : la sarriette des montagnes est donc une essence dynamisante, très utile en cas de grande fatigue physique (notamment liée au stress) et d’épuisement mental. Cette action au niveau surrénalien est également intéressante dans les cas d’inflammations prolongées.
Il est aussi considéré que la sarriette stimule au niveau mental et sexuel, de même que sa petite part de thymol lui offre un effet dynamisant et stimulant psychique dans les cas de stress ou de déprime.

La sarriette, également des pouvoirs anti-douleur

Dans un autre registre, le p-cymène, molécule de la famille des monoterpènes, confère à la sarriette une excellente action antalgique percutanée (4), à laquelle on pourra recourir par exemple dans des cas de polyarthrites rhumatoïdes.

En résumé, ses principales propriétés thérapeutiques sont :

  • Antibactérienne et bactéricide puissante à large spectre d’action
  • Anti-infectieuse majeure
  • Antivirale et antimicrobienne puissante
  • Excellente stimulante immunitaire
  • Puissante fongicide
  • Bonne antiparasitaire
  • Remarquable antalgique percutanée
  • Excellente tonique et stimulante générales (physique, nerveuse, circulatoire, sexuelle, digestive).
  • Hypertensive modérée
  • Aphrodisiaque
  • Progestérogénique et surrénalienne

Des principes de précaution à respecter avec l’huile essentielle de sarriette des montagnes :

  • L’huile essentielle de sarriette des montagnes est très dermocaustique ! Elle ne s’utilisera jamais pure sur la peau ni par voie orale. Elle devra être diluée au maximum à 10% dans une huile végétale ou autre support adapté, c’est-à-dire 1 goutte d’huile essentielle dans 9 gouttes d’huile végétale… au maximum.
  • Elle est strictement interdite aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans.
  • Elle peut être irritante pour les muqueuses respiratoires, par conséquent : on évitera de l’utiliser en diffusion atmosphérique, surtout surtout pas en présence d’enfants, de personnes âgées ou de personnes ayant des sensibilités broncho-pulmonaires.  (personnellement, je déconseille fortement la diffusion atmosphérique de sarriette des montagnes car étant une ancienne asthmatique, je suis très sensibles à la diffusion des HE riches en phénols qui viennent m’irriter les bronches). Par contre, elle peut s’utiliser en inhalation sèche, par exemple 1 goutte sur un mouchoir à respirer pour nous dynamiser.
  • L’ingestion par voie orale de la sarriette sous forme d’huile essentielle, mise à part en cuisine, est généralement réservée lorsqu’il y a un suivi avec un thérapeute. Elle se fera très diluée, à raison d’1 goutte d’HE dans une grande cuillère à soupe d’huile végétale, ou bien d’1 goutte et pas plus ! dans une capsule végétale, TOUJOURS en l’associant avec une autre huile essentielle aux propriétés hépatoprotectrices (qui protègent le foie), comme le citron ou le romarin. C’est d’ailleurs une règle à respecter pour toutes les HE riches en phénols (la sarriette, l’origan, le girofle, etc).
  • Si vous souffrez déjà de problèmes au foie, n’utilisez pas cette huile essentielle par voie orale en auto-médication !

La sarriette des montagnes, tout comme l’origan, si elle est sympathique à utiliser – très diluée ou en quantité infime dans la cuisine pour lui donner des saveurs méditerranéennes, n’est pas une huile essentielle de « loisirs », de « bien-être », ou de « cosmétique ». Avec elle, on a clairement à faire à une essence aromatique de SOIN, on est vraiment dans l’aromaTHERAPIE !

Dans quel cas choisir de l’utiliser :

Dès qu’il y a une infection bactérienne, virale ou parasitaire majeure ou résistante.
Notamment sur la sphère génito-urinaire : cystite, prostatite, infections urinaires, etc.
Ou encore sur la sphère digestive : diarrhées infectieuses, amibiases, entérites, etc. Sur ce plan, ce qui est intéressant c’est que la sarriette va détruire la flore pathogène tout en préservant la flore sapophyte (celle qui est bénéfique pour nous) ; au contraire des antibiotiques qui détruisent tout indifféremment. Par ailleurs, l’huile essentielle de sarriette des montagnes excelle à capter les toxines et à les drainer. Mais là encore une fois, grande prudence sur l’usage interne de cette huile essentielle !
Elle se montre utile aussi dans les cas de :
– déficience immunitaire grave
– grande fatigue physique, nerveuse, sexuelle
– bronchite chronique ou d’infection pulmonaire bactérienne majeure
– verrue de l’adulte
– mycose cutanée ou de longle, gale.
– d’arthrite invalidante et de polyarthrite rhumatoïde

La sarriette, l’huile essentielle des épreuves et de l’humilité.

Sur le plan subtil, l’huile essentielle de sarriette va soutenir les personnes qui vivent des épreuves âpres, d’importants coups durs qui les font douter dans la vie ; elle va les aider à « s’accrocher » comme la plante s’accroche à la rocaille et vit de peu.
La sarriette s’adresse aussi à ceux que l’orgueil aveugle et qui ont besoin de nourrir davantage d’humilité, ou encore à ceux qui courent exclusivement après les richesses matérielles en oubliant de se mettre au service des autres.

Pourquoi avoir l’huile essentielle de sarriette des montagnes dans sa trousse d’aromathérapie familiale ?

> parce qu’il est toujours intéressant d’avoir Superman ou Wonder Woman dans ses amis qu’on peut appeler !
> parce que même si son utilisation doit être précautionneuse, elle sera toujours utile et pertinente à différents moments de notre vie contemporaine et de notre santé.
> parce qu’avec les bactéries qui deviennent de plus en plus puissantes, agressives et résistantes, il devient de plus en plus pertinent de s’équiper avec ce type d’huile essentielle, même si on ne s’en sert pas tous les jours.
> parce qu’elle sera agréable pour parfumer certains de vos bons petits plats l’été comme l’hiver.

Des cas concrets que j’ai eu à prendre en charge dans mes consultations d’aromathérapeute et pour lesquels j’ai fait usage de l’huile essentielle de sarriette des montagnes :

> le cas d’une infection vaginale résistante d’origine bactérienne, qui durait depuis plus de 6 mois, avec échec répété de l’antiobiothérapie. Nous en sommes venus à bout en un mois avec l’utilisation de l’HE de sarriette des montagnes conjuguée à d’autres huiles essentielles anti-infectieuses et bactéricides, en prise orale et application locale selon un protocole spécifique.
> le cas d’une dysenterie amibienne déclenchée lors d’un voyage en Inde. J’avais recommandé à ma cliente un « kit d’urgence en huiles essentielles » pour ce road trip spécial, et elle a pu faire face à la situation avec mes conseils à distance, malgré son éloignement géographique des centres médicaux.
> le cas d’une série d’infections urinaires majeures à répétition depuis 10 mois. Nous avons réussi à endiguer le phénomène durablement grâce à une approche de terrain alliant aromathérapie, alimentation et compléments alimentaires spécialisés. L’huile essentielle de sarriette faisait partie de notre arsenal de combat.

Sarriette des montagnes et sarriette des jardins : la différence ?

Il existe en effet deux types d’huile essentielle de sarriette : celle de montagne dont le nom latin est Satureja Montana , et celle des jardins dont la dénomination scientifique est Satureja Hortensis.
Cette seconde est également appelée « Summer Savory » ou « Sarriette d’Été » en Amérique du Nord.
Leur composition biochimique est très proche (carvacrol, gamma-terpinène, p-cymène majoritaires), si bien que leurs propriétés thérapeutiques ainsi que leurs précautions d’emploi sont similaires (5) (6).


Références :
(1)  G. E. Bergonzelli, D. Donnicola, N. Porta, I. E. Corthésy-Theulaz. Essential Oils as Components of a Diet-Based Approach to Management of Helicobacter Infection. Antimicrob Agents Chemother. 2003 October; 47(10): 3240–3246.
(2) Marchese A, Arciola CR, Coppo E, Barbieri R, Barreca D, Chebaibi S, Sobarzo-Sánchez E, Nabavi SF, Nabavi SM, Daglia M. The natural plant compound carvacrol as an antimicrobial and anti-biofilm agent: mechanisms, synergies and bio-inspired anti-infective materials. Biofouling. 2018 Jul;34(6):630-656. doi: 10.1080/08927014.2018.1480756.
(3) Marcos-Arias C, Eraso E, Madariaga L, Quindos G. In vitro activities of natural products against oral Candida isolates from denture wearers. BMC Complementary and Alternative Medicine 2011, 11:119 (26 November 2011. 

(4) L.R. Bonjardim, E.S. Cunha, A.G. Guimarães, M.F. Santana, M.G.B. Oliveira, M.R. Serafini, et al. Evaluation of the anti-inflammatory and antinociceptive properties of p-Cymene in Mice. Zeitschrift Fur Naturforschung C, 67 (2012), pp. 15–21
(5) Fierascu I, Dinu-Pirvu CE, Fierascu RC, et al. Phytochemical Profile and Biological Activities of Satureja hortensis L.: A Review of the Last Decade. Mol J Synth Chem Nat Prod Chem. 2018;23(10). doi:10.3390/molecules23102458
(6) https://www.researchgate.net/publication/225827488_Composition_chimique_et_activite_anti-Salmonella_enteritidis_CECT_4300_des_huiles_essentielles_d’Eucalyptus_globulus_de_Lavandula_angustifolia_et_de_Satureja_hortensis_Tests_in_vitro_et_efficacite_sur



Seul votre médecin traitant est apte à établir un diagnostic de votre état de santé. Les conseils du présent site web sont fournis à titre informatif et ne constituent en aucun cas un diagnostic ni une prescription médicale.  Ils ne se substituent ni ne remplacent en aucun cas votre traitement médical qui ne doit pas être modifié sans l’avis de votre médecin. Les huiles essentielles, les compléments nutritionnels et autres produits naturels cités ne remplacent en rien les médicaments qui vous ont été prescrits; si les symptômes persistent ou s’aggravent, consultez votre médecin traitant.

By |2019-06-07T11:42:17-05:00juin 7th, 2019|Aromathérapie|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

[index]
[index]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]