Arborvitae.
J’aime beaucoup ce nom. Lorsqu’on le traduit, il signifie « Arbre de Vie« . Toute une promesse …. et une promesse tenue, par cette essence aromatique magnifique pour ses propriétés thérapeutiques et sa grande diversité d’utilisations.
L’arborvitae est un majestueux conifère, de la famille des Cupressacées (les cyprès), pouvant atteindre 50 à 60 mètres de hauteur et avec un diamètre de tronc allant de 3 à 6 mètres. De forme pyramidale, il fait partie de ces végétaux dits sempervirens, c’est-à-dire « toujours vert » étant donné qu’il conserve son beau feuillage vert intense en hiver.

Sa dénomination scientifique est Thuja plicata ; celle-ci nous offre une intéressante description première de l’arbre.
Thuja signifie à la fois « bois parfumé »- ce qui nous suggère immédiatement sa richesse en huiles essentielles –  et « offrir en sacrifice aux dieux par combustion » – ce qui nous indique son utilisation ancestrale à des fins spirituelles.
Plicata , signifiant « plié plusieurs fois dans le sens de la longueur comme un éventail » fait référence à la forme du feuillage de l’arbre.

L’arborvitae se retrouve sous plusieurs appellations, comme le thuya géant d’Amérique, ou encore le Cèdre rouge de l’Ouest, ou Cèdre rouge d’Occident. Ces deux dernières appellations sont trompeuses car l’arborvitae n’est en aucun cas un cèdre.

Le thuya géant est originaire d’Amérique, et très répandu entre l’Alaska, le Canada et la côte Ouest des USA. De nos jours, il s’est implanté sur le reste des USA ainsi qu’en Europe. On trouve également d’autres variétés de thuya en Asie.

Jeunes arbres Thuja plicata

Ses utilisations tant à des fins médicinales que pratiques et spirituelles sont bien documentées, et remontent largement aux temps des Premières Nations.
En effet, de nombreuses tribus Amérindiennes basées entre l’Oregon et le sud de l’Alaska exploitaient l’Arborvitae de façon traditionnelle pour la fabrication de leurs totems, leurs canoës, leurs huttes, également des objets usuels, d’art et rituéliques. Certaines tribus de la côte nord-ouest se qualifient de «peuple du thuya géant» en raison de leur forte dépendance à l’égard de l’arbre pour les matériaux de base.
Les nations autochtones s’en servaient également comme soin pour soulager les rhumes, la toux et la fièvre – entre autres.
Autre utilisation traditionnelle : celle de la fumigation dans le cadre des rituels chamaniques et pour renforcer le potentiel de communication spirituelle. Il est reconnu aujourd’hui à l’huile essentielle d’Arborvitae des bienfaits au  niveau neurocognitif, et une action à la fois sur le subconscient et l’inconscient.

De nos jours encore, son bois brun rouge est largement utilisé pour la construction extérieure sous la forme de poteaux, de terrasses, de bardeaux, de parements, etc. Cela en raison de ses qualités imputrescibles, autrement dit qui ne peut pas pourrir.
Sa forte teneur en huiles essentielles lui confèrent non seulement son odeur caractéristique mais aussi des propriétés très appréciées pour son utilisation comme matériau de construction. En effet, sa richesse en thujate de métyle lui donnent des propriétés de conservation exceptionnelles. Dans la nature, l’arbre mort peut rester des décennies et même jusqu’à 100 ans avant de commencer à se décomposer ; par ailleurs les mêmes essences aromatiques dont il est riche font en sorte d’éloigner les termites si bien que l’arbre, même mort n’est pas attaqué par ses dévoreuses de bois.

Cette formidable capacité à résister à la pourriture, son utilisation comme matériau essentiel de construction, son lien avec l’activité spirituelle et son exceptionnelle longévité (l’arbre peut vivre jusqu’à 800 ans) sont certainement autant d’arguments qui font du Thuya plicata un véritable « arbre de vie ».

Regardons maintenant plus spécifiquement les vertus, propriétés et indications de l’huile essentielle d’Arborvitae.

Composée principalement de Thujate de méthyle, myrténate de méthyle, d’hinokitiol et d’acide thuyique, l’huile essentielle d’Arborvitae offre un beau panel d’applications et de bienfaits :

Principales propriétés de l’huile essentielle d’Arborvitae :

  • antibactérienne
  • antifongique
  • anti-inflammatoire
  • antiseptique
  • astringente cutanée
  • insectifuge
  • expectorante
  • antitumorale
  • calmante nerveuse

Principaux champs d’application :

1. SUR LE PLAN PHYSIQUE.
L’huile essentielle d’Arborvitae  est indiquée pour :

– soulager l’inflammation, notamment en cas de rhumatismes.
– dégager les voies respiratoires en cas de rhumes, sinusites et encombrements bronchiques. Attention, par mesure de précaution extrême, je préfère la déconseiller en cas d’asthme sévère chronique.
– soulager la toux
– aider en cas de cystites et maladies vénériennes
– stimuler en cas d’apathie et de manque d’entrain
– aider à améliorer les fonctions cognitives, y compris en cas de maladie d’Alzheimer*

2. POUR LES SOINS DE LA PEAU.

L’huile essentielle d’Arborvitae a un point commun avec une des ses cousines japonaises – encore moins connue qu’elle -, l’huile essentielle d’Hinoki (Chamaecyparis obtusa), à savoir le b-thujaplicin, molécule aromatique développant de grandes propriétés antibactériennes sur le plan dermatologique.
>De ce fait, elle est fort intéressantes pour les soins de la peau, en dilution de 1 à 5 % maximum dans une base adaptée, pour agir sur les peaux abîmées ou boutonneuses.
Elle peut être utilisée seule ou en association avec d’autres essences aromatiques telles que la Lavande vraie (Lavandula augustifolia), ou toute autre HE selon l’objectif visé ou l’appétence olfactive.
Elle se montrera très efficace dans les cas de psoriasis ou d’eczéma par exemple. Elle est également pertinente pour les verrues et les boutons de fièvre.
> Ses propriétés antifongiques en font une option indiquée en cas de mycoses dermatologiques ; on pourra par exemple y avoir recours face à un pied d’athlète.
> En association avec l’HE de Laurier noble (Laurus nobilis) et/ou de Romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis cineoliferum), elle peut aider à lutter contre la chute des cheveux. Elle sera alors incorporée régulièrement au shampoing à raison d’1 goutte pour une noix de shampoing, à laisser poser une dizaine de minutes avant rinçage (peut être mise dans l’après-shampoing également).
> Autre fait très intéressant avec le b-thujaplicin contenu dans l’huile essentielle d’Arborvitae, celui démontré par une étude japonaise à la fin des années 90**, sur l’action protectrice solaire de cette huile essentielle. Il sera donc tout à fait judicieux de l’incorporer dans sa crème solaire maison, en l’associant par exemple à de l’HE d’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) ou de Lavande vraie (Lavandula augustifolia) !
> Grâce à son action répulsive à insectes, l’Arborvitae est aussi une huile essentielle que j’aime intégrer dans ma synergie chasse moustiques afin de ne pas me faire dévorer pendant les beaux jours, lors des pique-niques, des séances de jardinage ou de bronzette, ou des randonnées en pleine nature. Associée avec d’autres huiles essentielles insectifuges telles que l’Eucalyptus citronné, le Vétiver, le Géranium rosat, la Citronnelle de java, le Lemongrass, etc. Dans cette vidéo, je vous donne une de mes recettes de vaporisateur chasse-moustiques.

3. SUR LE PLAN ÉMOTIONNEL ET SPIRITUEL.

Symbole d’incorruptibilité – comme tous les arbres de la famille des Cupressacées -, l’Arborvitae offre des propriétés calmantes et apaisantes du psychisme.
Il aide les personnes dispersées et agitées à se recentrer et à se reconnecter au présent.
Pour en bénéficier, l’huile essentielle sera utilisée en olfaction, diluée dans de l’huile végétale en massage des pieds ou de la colonne vertébrale, depuis le sacrum (bas de la colonne vertébrale) jusqu’à l’occiput (haut de la nuque).

En diffusion ou dans le bain – autre très bonne option pour la détente, je l’associe toujours avec d’autres huiles essentielles qui viendront équilibrer la senteur intense, fauve et quasi médicinale de l’Arborvitae. Par exemple, en choisissant l’essence de Bergamote, l’HE d’Eucalyptus radié, l’HE de Gingembre, l’essence de Citron ou de Lime, l’HE d’Hinoki ou encore de Sapin de Sibérie, celle d’Épinette noire ou de Sauge sclarée, etc.

Sur le plan subtil, Thuja plicata est réputé pour favoriser la communication spirituelle.
L’huile essentielle d’Arborvitae favorise l’état méditatif, et améliore la conscience spirituelle. Elle est rattachée à la fois au chakra Racine et au chakra du 3ème oeil.
Elle aide à s’ancrer dans son identité propre et à élever sa vision de la vie. En aromathérapie énergétique, on y aura recours pour la personne qui se laisse envahir dans son espace vital et qui a besoin de poser des barrières et mieux faire respecter son « territoire » et ses propres besoins. Elle est indiquée aussi pour les personnes qui sont prises dans des jeux de pouvoir, soit qu’elles cherchent toujours à dominer les autres soit qu’au contraire elles ne cessent de se soumettre aux autres.
Il y a quelques autres cas de figure bien intéressants que l’Arborvitae prend en charge sur le plan subtil et énergétique, mais je laisserai cela à un éventuel article ultérieur.

4. DANS LA MAISON ET LE JARDIN

> Des études ont montré la grande pertinence de l’huile essentielle d’Arborvitae comme agent antimicrobien environnemental, efficace et sûr. Elle sera donc tout à fait appropriée pour la décontamination des bâtiments et/ou des pièces à vivre dans une maison, lorsqu’ils sont réputés malsains et contaminés par des bactéries ou des champignons. L’utilisation adéquat sera la diffusion atmosphérique et le lessivage des surfaces. ***
Au quotidien, une diffusion d’HE d’Arborvitae permet d’assainir fortement l’air ambiant. Associez-la alors avec de l’essence de Pamplemousse ou de Citron, ou encore de l’HE d’Eucalyptus radié ou de Menthe poivrée (en vous rappelant cependant que la Menthe poivrée est excitante, donc à éviter le soir.)
> L’huile essentielle d’Arborvitae, en raison de ses propriétés antiputrescibles et chasse termites vues ci-dessous, est idéale pour l’entretien des meubles en bois, des parquets, ainsi que des plinthes et encadrements de fenêtres en bois. On pourra par exemple l’incorporer dans de la cire d’abeille à raison de 10% d’HE pour l’entretien des meubles une fois par mois. Pour les parquets, l’HE d’Arborvitae peut être ajoutée dans le nettoyant pour sol à raison d’une douzaine de gouttes pour 3 à 5 litres d’eau savonneuse.
> Dans mes placards et commodes à linge, j’ai pour coutume – étant originaire de l’île de La Réunion – d’utiliser de l’huile essentielle de Vétiver pour éloigner les mites. En France métropolitaine, c’est la Lavande qui est réputée pour cette action répulsive des mites. L’Arborvitae est également très efficace pour cela ; d’ailleurs traditionnellement, les planches des fonds de placards étaient faites avec le bois du Thuya géant dont les essences aromatiques persistent pendant des décennies. Alors, si vous en appréciez le parfum, vous pouvez en déposer une goutte sur une petite pomme de pin, ou une rondelle de bois, que vous déposez dans vos tiroirs pour mieux protéger vos vêtements.
> Dans le potager, l’HE d’Arborvitae est ma favorite pour éviter que mes légumes à feuilles se fassent dévorer par les limaces et escargots, comme je l’explique dans cet article.
> Pensez aussi à elle pour l’entretien de vos meubles d’extérieur lorsqu’ils sont en bois !

5. POUR LES ANIMAUX.

> L’huile essentielle d’Arborvitae est excellente pour éloigner les puces et les tiques, et éviter qu’elles ne prennent votre chien pour nouveau bed & breakfast !
Qui plus est, son odeur fauve et terreuse plaît beaucoup à nos compagnons à quatre pattes. J’ai donc coutume de l’utiliser à la fois en prévention (surtout quand nous allons en randonnée en pleine nature avec pitou), et aussi en traitement tant du chien que de la maison (le jour où le chien est revenu d’une semaine de garderie avec des puces qu’il a semé partout chez nous ! en seulement deux jours, j’ai pu tout éradiquer, ouf !). On veillera à bien respecter les ratios de dilution en fonction du poids du chien, et en cas de doute sur la marche à suivre …. consultez une professionnelle !
Dans la province canadienne de Colombie-Britannique (dont l’Arborvitae est l’arbre officiel), une étude a été menée qui a confirmé cette utilisation de l’huile essentielle de thuya géant. ****
> Les propriétés antifongiques de l’HE d’Arborvitae sont valables sur l’homme et sur les animaux, notamment chiens, chevaux et bovins pour agir sur les mycoses des pattes.
> Enfin, c’est son action antibactérienne qui la rend utile, en association avec d’autres huiles essentielles, pour soulager le cheval atteint de la gale de boue.


Quelques précautions d’emploi :
L’huile essentielle d’Arborvitae ne doit pas être prise à l’oral.
Il est préférable de la diluer ad minima à 50% avant application cutanée sur une peau sensible, et bien sûr elle est à diluer impérativement selon la charte de dilution pour une utilisation topique chez l’enfant.
Elle est déconseillée pendant le premier trimestre de grossesse.


L’huile essentielle d’Arborvitae démontre une fois de plus la grande polyvalence de essences aromatiques et la grande utilité de l’aromathérapie dans le quotidien !

Au plaisir de vous la faire tester, si vous le souhaitez !

Nathy.

PS : l’huile essentielle d’Arborvitae de dōTERRA est issue des forêts en gestion durable du Canada. Youhou ! on aime ça !


Références scientifiques :
* Cheng XL, Xiong XB, Xiang MQ. Effect of arborvitae seed on cognitive function and a-7nAChR protein expression of hippocampus in model rats with Alzheimer’s disease. Cell Bioch Biophys, 2013.
** Baba T, Nakano H, Tamai K, et al. Inhibitory Effect of β-Thujaplicin on Ultraviolet B-Induced Apoptosis in Mouse Keratinocytes. J Invest Dermatol. 1998;110(1):24-28.
*** Hudson J, Kuo M, Vimalanathan S. The antimicrobial properties of cedar leaf (Thuja plicata) oil; a safe and efficient decontamination agent for buildings. Int J Environ Res Public Health. 2011;8(12):4477-4487.
**** Lans C, Turner N, Khan T. Medicinal plant treatments for fleas and ear problems of cats and dogs in British Columbia, Canada. Parasitol Res. 2008;103(4):889-898.


Seul votre médecin traitant est apte à établir un diagnostic de votre état de santé. Les conseils du présent site web sont fournis à titre informatif et ne constituent en aucun cas un diagnostic ni une prescription médicale.  Ils ne se substituent ni ne remplacent en aucun cas votre traitement médical qui ne doit pas être modifié sans l’avis de votre médecin. Les huiles essentielles, les compléments nutritionnels et autres produits naturels cités ne remplacent en rien les médicaments qui vous ont été prescrits; si les symptômes persistent ou s’aggravent, consultez votre médecin traitant.