Formules anti-moustiques à l’huile essentielle de Géranium Bourbon

/, huile essentielle, Vie pratique/Formules anti-moustiques à l’huile essentielle de Géranium Bourbon

Formules anti-moustiques à l’huile essentielle de Géranium Bourbon

On pense souvent que Moustique rime avec Tropiques et que ce n’est que sous ces latitudes exotiques que l’on risque de rencontrer – à nos dépens – ces suceurs de sang impitoyables.
Que Nenni ! Si ce fut le cas dans des temps reculés, mondialisation et changement climatique se sont mariés avec le « diable » pour installer les moustiques à demeure dans des zones bien plus tempérées, comme en Europe ou au Canada.

Tant et si bien qu’à ce jour, nous pouvons dire que nous sommes tous dans le besoin d’un bon insectifuge pour nous protéger des repas de sang de ces miniatures ailées zzzzzzzzzzzzzzillonantes !

Le potentiel de nuisance de ces insectes est, selon moi, exponantiellement inverse à leur minuscule taille.

Cela me rappelle cette fameuse citation de sa Sainteté le Dalaï-Lama :

« Si vous vous trouvez trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez qui empêche l’autre de dormir ».

Il est bien vrai qu’un moustique tournicotant au-dessus de notre tête la nuit est un véritable défi à l’insomnie !

Mais ce n’est pas le seul tort qu’il nous cause cet Aedes : il nous dévore tout cru, laissant derrière son passage vorace des piqûres non seulement disgracieuses, mais surtout les démangeaisons parfois infernales associées à ces piqûres.

Et, il faut savoir que lorsque l’on vit dans une zone infestée de moustiques et que l’on est régulièrement piqué, on peut développer à terme des réactions allergiques plus ou moins vives aux piqûres de moustiques. Dans ces cas-là, des mesures appropriées s’imposent … heureusement, contrairement à d’autres insectes, les chocs anaphylactiques liées aux piqûres de moustiques sont rares.

Mais le pire, c’est lorsque Madame Moustique s’en mêle parce que dans l’histoire, c’est elle la plus méchante ; c’est elle qui véhicule les arbovirus que sont le paludisme, le chikungunya, la dengue ou encore le zika ! Et là, gare aux ravages.

Je sais de quoi je parle, moi qui ai souffert de violentes et virulentes crises de paludisme pendant plusieurs années de ma vie, tant et si bien que je suis désormais « paludéenne » autrement dit, le virus s’est installé à demeure dans mon corps et peut se réveiller à tout moment. Dans les années récentes, ce n’est que grâce aux mesures que j’ai prises et que j’applique quotidiennement pour renforcer mon système immunitaire que cela m’a permis de ne plus subir d’autres crises majeures.

Mais aujourd’hui, dans cet article, je ne vais pas m’étendre sur la question des maladies tropicales liées aux moustiques.
J’en parle plus spécifiquement dans ma web-conférence « Solutions Naturelles pour mieux faire face aux moustiques et à la dengue ». (clic pour y accéder)

Alors, voyons tout de suite des mesures concrètes que l’on peut mettre en œuvre pour mieux se protéger des moustiques.

En la matière, encore une fois, Dame Nature fait en sorte de prendre soin de nous en nous offrant des plantes naturellement insectifuges.

Petite question : connaissez-vous la différence entre insectifuge et insecticide ?
Et bien, comme tous les mots en « cide », il est là question de tuer. Un insecticide est un produit qui va tuer les insectes tandis qu’un insectifuge va avoir une action répulsive, pour les chasser, les éloigner.

Il y a plusieurs molécules aromatiques ayant une action insectifuge avérée ; l’une d’entre elle est le géraniol, et c’est sûr celle-ci que je vais faire un focus dans cet article.

Ce mot vous fait tout naturellement penser au géranium, et vous avez bien raison : le géraniol est un des composés biochimiques majoritaires de cette plante, que l’on va retrouver de manière très concentrée sous la forme d’huile essentielle.

Une des raisons pour laquelle l’huile essentielle de géranium est une incontournable de la lutte contre les moustiques – bien que souvent oubliée.
Cependant, et je dirais « une fois de plus »,  pensez-vous qu’il existe une seule sorte d’HE de géranium ? Et bien non, évidemment.

Je ne vais pas m’étendre dans toutes les distinctions mais vous signaler celle que je considère comme majeure : la différence entre l’huile essentielle de géranium rosat CV Bourbon et l’huile essentielle de géranium rosat CV Egypte.
Le nom latin de la première est pelargonium graveolens ; et celui de la seconde est pelargonium asperum.

Et, sans chauvinisme aucun puisqu’étant Réunionnaise certains pourraient penser que je cherche à favoriser le produit typique de mon île, il s’avère que des deux, c’est l’huile essentielle de Géranium Bourbon qui présente la plus grande qualité thérapeutique sur bien des plans. Objectivement, cela est dû au fait que sa teneur en géraniol est supérieure à celle du géranium rosat d’Egypte.
Or, le géraniol est non seulement un excellent répulsif à moustique (et insecte en général), mais aussi le plus puissant anti-infectieux de la famille moléculaire des monoterpènols à laquelle il appartient.
Le géraniol, c’est aussi cette molécule qui caractérise la légère odeur de rose du géranium.

L’huile essentielle de géranium Bourbon est réputée pour ses propriétés anti-infectieuse, antibactérienne, fongicide.
Elle a une très forte action hémostatique qui la recommande tout particulièrement pour les épistaxis. C’est une HE majeure pour les affections cutanées ; et son action sur les rhumatismes a également été bien documentée. Enfin, elle s’avère utile face à la fatigue nerveuse, aux asthénies physiques et mentales, et à l’anxiété.

Et pour les moustiques, me direz-vous ?
Et bien, nous allons pouvoir l’utiliser de plusieurs façons.

Tout d’abord, en fabricant un spray ou une lotion anti-moustique à appliquer sur le corps.

Voici une des formules (ce n’est pas la seule), que j’utilise :

Ingrédients :
– 1 flacon en verre vide et propre d’une contenance minimale de 150 ml
– 60 ml d’eau distillée
– 60 ml d’huile végétale d’abricot (ou d’amande douce, mais celle-ci est plus grasse que celle d’abricot)
– 60 gouttes d’huile essentielle de géranium Bourbon (pelargonium graveolens)
– 60 gouttes d’huile essentielle de citronnelle de Java (cymbopogon winterianus)
– 30 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic (lavandula spica)

Pour réaliser votre préparation :
Versez l’eau distillée dans un grand bol, et ajoutez l’huile végétale d’abricot tout en fouettant vivement (avec un fouet électrique éventuellement).
Fouettez jusqu’à l’obtention d’une texture laiteuse.
Puis ajoutez les huiles essentielles en mélangeant bien avec une cuillère en métal (pas en bois, sinon celui-ci va absorber les huiles essentielles).
Versez la préparation dans le flacon et fermez-le pour la conservation … le mieux c’est au réfrigérateur.
Avant utilisation, secouez bien le flacon puis versez quelques gouttes du mélange sur les zones de peau à protéger et étalez soigneusement.

Nota bene : Cette préparation ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans.  Elle ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes pendant leur premier trimestre de grossesse.

C’est bien connu de tous – enfin, j’imagine : la citronnelle est l’autre grande incontournable des formules anti-moustiques.
Elle contient également du géraniol mais en proportion moins importante : en moyenne 18% alors que l’HE de géranium Bourbon en contient jusqu’à 25%.
Cependant, je vous le rappelle,  le géraniol n’est pas l’unique molécule qui a une action répulsive sur les moustiques, comme je l’explique dans ma web-conférence « Solutions naturelles pour faire face aux moustiques et à la dengue. » Par ailleurs, le principe même de l’efficacité des huiles essentielles repose sur la combinaison de leurs différentes molécules. Le géraniol a lui-même n’explique pas l’action efficiente de l’HE de géranium rosat sur les moustiques, il y contribue sans en être la cause unique.

Concernant la citronnelle, il y a souvent un débat entre citronnelle de Java et citronnelle de Ceylan. Personnellement, j’opte pour la citronnelle de Java pour les applications cutanées et je préfère la citronnelle de Ceylan quand je réalise des diffusions.

En parlant de diffusion à la citronnelle !

Face à une saison où les moustiques pullulent, beaucoup d’entre nous se ruent sur les bâtonnets ou les bougies parfumées à la citronnelle … pensant que c’est plus naturel et efficace.
Est-ce que c’est vous-même utilisez ces bougies ou bâtonnets ?

Si c’est le cas,  c’est le moment où je vais vous décevoir !

Ces bâtonnets et bougies sont très majoritairement fabriqués avec des produits de synthèse bon marché qui ont non seulement une efficacité souvent réduite, mais surtout une toxicité à prendre en compte sur le plan respiratoire.
En effet, la grande majorité des bougies parfumées du commerce sont fabriquées à partir de paraffine … un dérivé du pétrole. En cherchant à vous protéger, vous entretenez un niveau de pollution au sein même de votre maison.
Je vous invite à prendre conscience que ces bougies du commerce, à fortiori celles bon marché, dégagent des substances toxiques comme l’acroléine et le formaldéhyde. Ce dernier est considéré comme irritant pour le nez, et néfastepour les voies respiratoires en général.

À l’avenir, mieux vaut s’en passer. 🙂

Pour en revenir à notre huile essentielle de Géranium Bourbon, je vous propose de noter une autre formule bien utile dans la recherche de protection anti-moustique. Il s’agit là de réaliser un spray 100% naturel avec lequel on pourra « asperger » nos oreillers quelques instants avant de se coucher et qui contribuera à éloigner les moutisques.

Dans un flacon spray de 30 ml, versez :

– 10 gouttes d’huile essentielle de géranium Bourbon (pelargonium graveolens)
– 40 gouttes de Disper
– le reste d’eau distillée.

Fermez le flacon, secouez bien : il est prêt à l’usage.
Appliquez quelques pressions de spray sur vos oreillers quelques minutes avant le coucher.

Alors, si vous n’êtes pas familier des préparations aux huiles essentielles, j’imagine que vous vous demandez qu’est-ce que le Disper ?

Et bien, gardons toujours en tête que les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. Elles se mélangent uniquement avec des corps gras, des corps sirupeux ou des alcools.
Raison pour laquelle dans la précédente formule il y a un mélange d’eau et d’huile végétale. Mais pour celle-ci, j’écarte l’huile végétale car ce ne serait pas approprié pour l’usage que je veux en faire, à savoir l’appliquer sur les oreillers. Pas question de les maculer avec une substance grasse !

Donc, il existe ce que l’on appelle des dispersants et qui permettent l’intégration adéquate des huiles essentielles dans les préparations pour le corps, les textiles, ou encore les bains aromatiques. Le Disper est un de ceux-là, et lui est composé d’alcool. À la place, vous pouvez tout aussi bien vous servir de quelques gouttes de rhum blanc, de vodka ou de tequila si vous en avez chez vous. (un alcool, oui, mais un alcool blanc à minimum 40°, donc oubliez le Porto, le Pastis ou le vin de glace !)

Ce qui est intéressant avec cette préparation, c’est que d’une part elle va réduire le risque de visite d’un moustique pour s’offrir une orgie d’hémoglobine sur votre visage pendant la nuit. Et d’autre part, je vous ai dit tout à l’heure que l’HE de géranium rosat CV Bourbon a une action calmante … elle va donc aussi vous permettre de mieux vous endormir … Elle est pas belle la vie ?

Ah ! et puis tant qu’à m’insinuer dans l’intimité de votre chambre, j’ai une question pour vous : de quelle couleur sont vos draps ? Et votre pyjama ou votre robe de nuit ?

Alors, je vais peut-être vous apprendre une grande nouvelle : les moustiques sont sensibles aux couleurs !
Donc … dans nos options pour mieux nous préserver de leur attirance pour nous, le choix de nos draps et de nos vêtements, de jour comme de nuit, devient carrément stratégique !

Dans les films ou les dessins animés, comment sont habillés les Méchants ? Il semble qu’ils aient tous pour point commun – outre leur méchanceté – d’adorer le look « total black ». Et bien, pour nous, on est d’accord de dire que les Moustiques sont des vicieux Méchants ?!
Et ……………. ils raffolent des couleurs sombres, ça les attire comme une mouche avec un pot de miel !

Donnnnnnnc …. Le bon choix ? optez pour des vêtements aux couleurs claires ! 🙂

En plus, ça mettra de la joie et de la légèreté dans votre humeur et votre quotidien ! Parce que nous aussi, les humains, sommes sensibles aux couleurs qui influent sur nos humeurs et nos douleurs

Vous souhaitez vous procurer les huiles essentielles pour réaliser ces préparations ?
Rien de plus simple !
RDV sur la Boutique en ligne, pour découvrir les trois Kits « Spécial Moustique ». Pour cela, il vous suffit de cliquer sur ce lien : MOUSTIK

Deux ateliers sur les huiles essentielles de l’été vous sont proposés à Québec les 12 et 19 juillet.
Pour recevoir le programme, cliquez sur l’image.
Au plaisir de vous y rencontrer.

Recevoir le programme
By |2018-06-28T10:45:01-05:00mars 16th, 2018|Aromathérapie, huile essentielle, Vie pratique|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

[index]
[index]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]