Compléments alimentaires, ma solution : USANA

/, Compléments nutritionnels/Compléments alimentaires, ma solution : USANA

Compléments alimentaires, ma solution : USANA

Bonjour !

Dans cette vidéo, je vous propose de découvrir comment les compléments nutritionnels sont devenus importants pour ma vitalité, quels bénéfices ils m’ont apporté et continuent de m’apporter, quels sont les critères de qualité que j’ai fixés et pourquoi j’ai choisi les compléments d’USANA Health Sciences.

Mais avant tout, j’aimerai savoir :

Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?
Êtes-vous en pleine forme ? pétillante, pleine de joie, prête à gravir l’Everest ?
Ou bien, vous sentez-vous … bof bof … ça peut aller … couci couça …ou le fameux « oui, ça va » …
Arrrrrfffff, celui-là, il veut tout dire : le « ça va » qui n’en est pas vraiment un, mi figue mi raisin, qui cache souvent une fatigue latente, voire profonde. On n’est pas malade, mais on n’est pas en forme non plus ; alors on ne sait pas trop quoi dire.
J’ai connu cela. Tellement bien !
Vous êtes-vous déjà dit : « je suis fatiguée d’être fatiguée ! » ? Moi, oui.

Parce que la fatigue m’a chevillé au corps pendant de nombreuses années, du matin au soir, du soir au matin : le boulet que le forçat traîne sans pouvoir s’en défaire. Mais comme j’étais du genre fière et orgueilleuse, il n’était pas question de montrer ma fatigue, non ! Moi, j’étais la nana forte, dynamique, énergique, qui assure à fond ! Dans mon boulot, ma directrice m’appelait le bulldozer, c’est pour vous dire !

Derrière la fatigue, il y avait la maladie.
Ou plutôt LES maladies : tous les virus qui t’attrapent : grippe, bronchite, gastro ; mais aussi asthme ; problèmes pulmonaires, problèmes digestifs, et spasmophilie.

La spasmophilie, c’est une pathologie psychosomatique. Une crise de spasmophilie, de l’extérieur, ça ressemble à de l’épilepsie : convulsions, tétanie, yeux révulsés, bave et le danger « d’avaler » sa langue. Sauf que la spasmophilie n’est pas d’origine neurologique. En tout cas, cela m’a furieusement enquiquiné la vie ! Le déclencheur : un trop plein d’émotions refoulées qui éclate, un surcroit de stress, une très forte contrariété, un choc émotionnel.

Il y a des signes et douleurs annonciateurs, mais la crise peut se déclencher à n’importe quel moment, d’une intensité variable allant de celle que je peux maîtriser moi-même à celle qui m’envoie directement à l’hôpital en passant par le camion de pompiers sirène hurlante.

Pendant plus de 20 ans, mes médecins ont testé bien des traitements différents, jusqu’aux anxiolytiques et aux doses massives de calcium injectées directement en intraveineuses (ça te brûle les veines et c’est vraiment douloureux !), en vain. Rien n’a été assez efficace pour juguler durablement la spasmophilie chez moi ; si bien que vers l’âge de 28 ans, j’ai cessé tout traitement de médecine conventionnelle. ET je m’arrangeais tant bien que mal avec la spasmophilie, les maladies, la fatigue.

Et puis, quelques années plus tard, ma mère m’envoie un colis rempli de boîtes de compléments alimentaires et un petit mot « prends ça, ma chérie, tu vas voir : c’est génial, ça va te faire du bien ». Hum …. Honnêtement, je l’ai vraiment regardé de travers ce colis ! Toutes ces boîtes de comprimés me rappelaient les mauvais souvenirs des tonnes de médicaments que j’avalais ; et puis des compléments alimentaires, j’en avais fait des cures et des cures sans jamais trop voir la différence. Alors le colis a été relégué au fond d’un placard, bien loin de ma vue et de ma pensée.

MAIS un jour du mois de mai, je sortais d’une grosse période de travail intense , harrassante; j’avais utilisé des huiles essentielles pour m’aider à tenir le coup, mais comme je tirais sur la corde depuis bien longtemps, je me suis retrouvée dans un profond état d’épuisement, avec tous les voyants au rouge et mes alarmes intérieures qui vrombissaient. A ce moment là, j’ai ressorti le colis de Maman : j’ai épluché la documentation jointe aux boites de compléments alimentaires, cela semblait bien positif mais ce n’était pas suffisant pour moi. Ayant travaillé pendant plus d’une dizaine d’année de la publicité et la communication, je me méfie largement des allégations marketing. J’ai donc établi des critères sans lesquels – et quoi qu’en dise maman chérie – il n’était pas question que j’avale ces comprimés.
Les jours suivants, j’ai entrepris des recherches poussées sur les compléments alimentaires et sur ceux que ma mère m’avait fournis. Pour me rendre compte qu’ils remplissaient mes critères, et même au-delà de ce que j’aurai pu imaginer au départ.
Donc fin mai, j’ai commencé à prendre les compléments USANA avec sérieux et régularité.

Au bout de quelques semaines, j’ai observé un phénomène tout à fait nouveau : je me couchais plus tard, et le lendemain matin, je n’étais pas fatiguée. Quelques temps après, nouveau constat : je me couchais plus tard, me levais plus tôt, et je n’étais pas fatiguée. J’arrivais naturellement à faire plus d’activités dans ma journée, et je ressentais davantage d’entrain. Parallèlement, j’avais fait en sorte d’optimiser encore mon alimentation, de faire davantage d’activité physique au quotidien, de profiter plus de la nature.

A la mi-août, alors que cela faisait plusieurs mois que mon stress allait crescendo et que j’en avais beaucoup sur les épaules, une de mes amies s’inquiète : « Nathy, t’as un rythme de dingue ! Faut vraiment que tu lèves le pied sinon tu vas refaire une crise de spasmophilie. »

Là, arrêt sur image. Je la regarde, certainement avec les yeux ronds comme des billes que provoque une brutale prise de conscience : « Tu as raison, lui dis-je. Tu as parfaitement raison. J’aurai même déjà dû avoir une crise de spasmophilie, et là je n’ai pas même le début d’un symptôme. » J’étais stupéfaite ! Je ne m’en étais pas rendue compte, mais telle était pourtant la réalité : alors que toutes les conditions habituelles de déclenchement d’une crise étaient réunies depuis plusieurs semaines, je n’avais pas même le début d’un symptôme.

Et là, une question fondamentale, cruciale déboule dans mon cerveau : comment se fait-il que j’ai ingéré du calcium pendant 20 ans sans aucun résultat sur ma spasmophilie et que là, en prenant CE complément de calcium – entre autres, ça a des effets remarquables au bout de trois mois ???
Je me suis plongée dans de nouvelles recherches et j’ai compris que derrière le mot « Calcium » se cache une pluralité de molécules qui ne se valent pas toutes en terme de qualité, d’assimilation, de tolérance de l’organisme, etc. J’ai également mieux compris les mécanismes physiologiques qui entrent en jeu dans le phénomène d’assimilation des nutriments (dont le calcium) qui n’est possible que dans le cadre d’une action synergétique de plusieurs nutriments et d’un dosage adéquat de ces nutriments.

Moi qui étais à la recherche d’une alimentation optimisée pour être en meilleure santé et qui donnais des cours de cuisine dans cette optique; je venais de comprendre que jusqu’à présent, il me manquait un maillon à la chaîne : l’optimisation de l’apport en micro nutriments. Parce que non, définitivement, on n’a pas tout dans son assiette … ce que, plus tard, l’étude des journaux alimentaires allait me démontrer de manière non équivoque.

Dans son ouvrage « Des miracles invisibles », le Dr Myron Wentz, fondateur de USANA Health Sciences, exprime cela parfaitement bien en disant : « Nous vivons dans un monde sur-alimenté et sous-nourri. » Je vous invite à méditer sur cette phrase … ou à lire mon article de blog qui la commente.

Je suis très reconnaissante que ma mère m’ait envoyé ce colis, et que surtout, surtout, j’ai entrepris de faire des recherches et d’établir mes critères de qualité avant d’accorder ma confiance et de commencer à prendre ces compléments.

Oh ! Je vous entends d’ici ! Vous vous demandez :« Et c’est quoi tes fameux critères, Nathy ?! ». Les voici :

1/ Les produits sont élaborés selon des fondements scientifiques sûrs ; et leurs allégations marketing sont justifiées par des études scientifiques indépendantes et publiées dans des revues de référence.

2/ Les compléments privilégient les molécules naturelles aux produits de synthèse

3/ L’entreprise garantit la qualité des matières premières

4/ Les produits offrent une biodisponibilité optimale de leurs principes actifs

5/ L’entreprise qui commercialise les produits et aussi celle qui les fabrique : c’est pour moi un gage essentiel de fiabilité et de traçabilité

6/ Les produits sont fabriqués selon les normes pharmaceutiques et idéalement, ils disposent de la norme NSF et sont garantis anti-dopage

7/ Les produits sont bien notés par des organismes d’évaluation indépendants. En l’espèce, USANA étant une marque nord-américaine, je me suis référée à l’étude Nutrisearch et à l’excellent site web ConsumerLab.

 

Cela fait maintenant plus de trois ans que je n’ai pas connu de crise de spasmophilie, même quand des événements de la vie auraient pu en déclencher de dramatique. Que mon asthme semble faire partie de l’histoire ancienne, que mes allergies se sont radicalement atténuées, que je n’ai plus eu une seule bronchite, qu’il me faut non pas 10 jours mais 48 à 72 heures pour me remettre d’une gastro devenue rare, que mon transit intestinal n’est plus une problématique pour moi.

Je ne suis pas en train de vous dire que les compléments nutritionnels USANA sont la panacée, le remède miracle pour guérir toutes les maladies. Ce n’est absolument pas mon propos. D’abord parce que je ne crois pas qu’il existe UN remède miracle ; ensuite parce que les compléments nutritionnels n’apportent pas de guérison mais contribuent à l’amélioration des conditions de vie, de la qualité de vie.
Je témoigne de mon expérience qui m’a démontrée que des compléments nutritionnels performants et de qualité sont UN des maillots importants de la chaîne de la vitalité et de la santé ; un maillon appelé « Nutrition » qui s’additionne à une alimentation équilibrée, une activité physique régulière, une implication sociale, un état d’esprit positif.

Voilà pourquoi mon choix personnel est USANA, et la raison pour laquelle je me suis impliquée auprès de cette entreprise et la recommande.

 

Je souhaite offrir à chacun et chacune de vous, la même opportunité qui m’a été donnée d’améliorer ma vitalité et d’être en bien meilleure santé …

Alors, à quand votre tour pour profiter encore plus pleinement de la vie ?

Si c’est aussi ce que vous souhaitez pour vous-même, écrivez-moi à info@nathydeurveilher.com pour que nous en discutions ensemble et que je vous accompagne sur votre chemin de vitalité ! Ce sera un grand plaisir !

À bientôt !
Nathy

 

By |2018-06-26T11:38:24-05:00septembre 18th, 2017|Alimentation Nutrition, Compléments nutritionnels|0 Comments

Leave A Comment

[index]
[index]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]