Comment bien choisir son diffuseur d’huiles essentielles

/, Vie pratique/Comment bien choisir son diffuseur d’huiles essentielles

Comment bien choisir son diffuseur d’huiles essentielles

Très tendance, la diffusion de parfum d’intérieur peut se faire par le biais de moyens divers et variés … mais comme en toute chose, la modération sera de mise ; et certains choix avisés seront de rigueur pour s’assurer d’agir réellement pour son bien-être.

Est-ce que vous, vous êtes adeptes des ambiances parfumées ? Appréciez-vous d’utiliser un parfum d’intérieur ?

Plusieurs objectifs peuvent nous amener à désirer un parfum d’intérieur :

  • la détente, la relaxation
  • la stimulation mentale, morale
  • l’élimination des mauvaises odeurs : du tabac ou l’odeur du renfermé
  • la désinfection de l’air ambiant, notamment en période d’épidémie de grippe, gastro ou bronchite
  • la création d’un climat propice à la méditation, ou à la bonne humeur conviviale
  • l’envie d’une ambiance romantique
  • etc

Dans le commerce, il existe une multitude d’offres pour parfumer son espace intérieur, entre autres  :

  • le spray aux 40 000 huiles essentielles, parfaitement inutile (oui les huiles aiment travailler en synergie, mais elles n’ont pas besoin d’être un régiment pour être efficace, au contraire !).
  • la bougie parfumée : alors là …. Si vous voulez un petit conseil : laissez-la en rayons et ne l’apportez pas chez vous ! D’abord parce que la plupart du temps il s’agit de parfum de synthèse, donc vraiment vraiment aucun intérêt si ce n’est exposer nos récepteurs olfactifs et nos muqueuses pulmonaires à encore plus de produits chimiques. Ensuite, parce que la combustion (fumée) désagrègent les molécules, les font changer de nature et pas forcément dans le bon sens.
  • Le brûle-parfum à bougie : mignon, économique, objet décoratif éventuellement fait-main … il n’est pas du tout adapté à la diffusion d’huiles essentielles pour la raison que je viens de vous citer : chaleur et combustion ne sont pas bénéfiques sur les molécules aromatiques !

POUR DIFFUSER DES HUILES ESSENTIELLES, ON NE CHOISIT PAS  :

– le brûle-parfum à bougie

– la diffuseur à chaleur douce

Pour diffuser en toute sécurité et en toute efficacité des huiles essentielles de qualité, le bon choix sera d’opter :

  • soit pour un spray fait maison
  • soit pour un diffuseur à froid .

LA DIFFUSION PAR NÉBULISATION

En matière de diffuseurs à froid, on trouvera principalement la technique de diffusion par nébullisation, qui est la plus efficace pour une visée thérapeutique et la plus puissante en terme de diffusion des molécules volatiles des huiles essentielles sans dégradation biochimique.
C’est celle qui a ma préférence très nette.

Les diffuseurs par nébulisation à froid sont plus onéreux que les autres types de diffuseurs. Cependant, ce sont ceux avec lesquels on peut utiliser les huiles essentielles les plus pures, c’est-à-dire non modifiées pour être hydrosolubles. C’est une autre des raisons qui me font préférer ce type de diffuseur. En effet, beaucoup de diffuseurs-humidificateurs ne supportent pas les huiles essentielles liposolubles – ce qui est pourtant la caractéristique de ces extraits aromatiques. Il s’agira donc pour vous d’être vigilant sur la notice d’utilisation lors de votre choix d’équipement.

En outre, ils sont plus puissants et permettent de parfumer et d’assainir efficacement les grandes pièces jusqu’à 100m².
Ils sont aussi ceux qui sont plus fiables, plus solides, et donc que vous conserverez plus longtemps… à partir du moment où vous les entretenez bien.
C’est vraiment avec ce type de diffuseur que vous profiterez de toutes les vertus thérapeutiques de l’aromathérapie, dans le respect de l’intégrité des molécules aromatiques et donc de leurs bienfaits.

A mes yeux, le seul petit inconvénient serait le léger ronronnement que produit ce type de diffuseur.

Voici deux modèles de diffuseurs de ce type que j’apprécie :

Petit conseil supplémentaire : les diffuseurs par nébulisation à froid en verre doivent être nettoyés régulièrement pour ôter les dépôts huileux qui vont l’encrasser et ralentir son efficacité, et ce nettoyage est délicat. Pour vous faciliter la vie, il existe des produits spécifiques très pratiques tels que celui-ci :

LA BRUMISATION, OU DIFFUSION ULTRASONIQUE AVEC HUMIDICATION

Autre technique de diffusion, celle par brumisation qui est intéressante pour créer des ambiances cocooning et si on est dans une pièce à l’air très sec…. même si, disons-le clairement, ils n’ont pas une capacité et une puissance suffisantes pour réellement humidifier une pièce de 30m² !

La brumisation offre  un joli effet esthétique avec ces vapeurs de brumes qui s’élèvent en douces volutes. Selon les modèles de diffuseurs, vous avez la possibilité de régler la densité de la brume parfumée pour des effets visuels et sensitifs différents. En outre, la majorité des brumisateurs ou diffuseurs par ultra-sons proposent des ambiances lumineuses. Ces deux aspects peuvent être très appréciés pour la détente, la méditation, le côté ludique et design.

Inconvénient de ce mode de diffusion : les molécules aromatiques sont très légères par nature et restent donc longtemps en suspension pour continuer à pourvoir leurs effets bénéfiques. Dans le cas d’une diffusion par brumisation, elles voient leur effet réduit dans la durée du fait que ces molécules aromatiques sont couplées à des molécules d’H2O : l’eau est constitué de  molécules lourdes qui retombent plus rapidement, entraînant les molécules d’huiles essentielles dans leur chute.

Par ailleurs, un brumisateur demande davantage d’entretien régulier qu’un nébuliseur.
Il est également moins puissant que le nébuliseur dans les grandes pièces, et – je l’ai dit – moins efficaces sur le plan des bénéfices thérapeutiques (dans lesquels j’inclus l’objectif d’assainir et d’aseptiser l’air ambiant en prévention des virus et bactéries).
Ils sont pratiques pour les petites pièces et pour créer des ambiances olfactives agréables.

Voici quelques modèles de diffuseurs de ce type que j’apprécie :

CAPACITÉ EN VOLUME ET TEMPS DE DIFFUSION.
Vous trouverez bon nombre de modèles de diffuseurs par brumisation de grande capacité, par exemple 300 ml ou 500 ml. Les fabriquants les conçoivent ainsi dans l’optique de diffusions de plusieurs heures et c’est bel et bien l’argument marketing qui sera mis en avant  …  » ce diffuseur vous permettra de réaliser des diffusions jusqu’à 10 heures de temps » … mais je vous déconseille vivement de vous laisser bercer par ces belles sirènes de  bien-être de longue durée : au risque de provoquer des irritations des muqueuses bronchopulmonaires et un  risque d’allergénisation à terme, il est fortement déconseillé de diffuser des huiles essentielles plus de 30 minutes d’affilée dans une grande pièce.
Donc, prudence … 🙂

DILUTION ET QUANTITÉ
Selon l’objectif recherché, l’intérêt des diffuseurs par brumisation de grande capacité réside dans la dilution qu’ils permettent de réaliser : plus on remplit le réservoir et moins les huiles essentielles seront concentrées : c’est donc une diffusion plus « douce » que celle par nébulisation… qui va permettre, en effet, une durée d’utilisation plus longue … mais pas non plus des heures de suite !

Je vous le rappelle, les huiles essentielles sont des extraits aromatiques TRÈS concentrés, il n’y a donc pas besoin d’en utiliser en grande quantité pour qu’elles soient efficaces.
Qui plus est, pour influer sur le psychisme, la recherche de détente, de diminution de stress, une forte dilution est souvent préférable pour une utilisation dans la durée. Ainsi, on effectuera une olfaction de l’huile essentielle pure directement au flacon pendant 30 secondes, mais on diluera la même huile à 10% voire 5% pour une application cutanée durable. Mais là, c’est un autre sujet.

Selon les modèles, on disposera au total entre 6 à 20 gouttes d’huiles essentielles pour une diffusion, et l’on se reportera alors aux consignes d’utilisation du fabriquant du modèle choisi. Cette quantité est valable pour l’utilisation d’une seule huile essentielle en diffusion, ou d’un mélange.
Exemple : 10 gouttes d’huile essentielle de lavande, ou bien 2 gouttes d’huile essentielle de ravinstara + 3 gouttes d’huile essentielle de camomille + 5 gouttes d’huile essentielle de lavande pour aider à l’endormissement.

Mon conseil : pour la chambre des enfants ou des personnes fragiles, optez pour un diffuseur par nébullisation. Cela peut sembler contradictoire puisque je vous ai indiqué que la diffusion par brumisation est plus « douce » … mais les molécules d’eau qui transportent les molécules aromatiques vont aussi davantager « coller » aux muqueuses nasales et pulmonaires, donc …
Et comme de toutes manières, les enfants ne doivent pas être exposés directement à la diffusion aromatique, autant opter pour le mode de diffusion le plus efficace et bénéfique sur le plan des bienfaits thérapeutiques.

Je vous souhaite maintenant de faire le meilleur choix pour vous par rapport aux résultats que vous recherchez, et de profiter pleinement, sereinement des merveilleux bienfaits des huiles essentielles sur le corps et l’esprit.

Petite note : je n’ai pas testé personnellement chacun des produits que je vous ai suggéré, mais je les ai sélectionné sur la base de l’analyse des informations fabricant d’une part et des commentaires d’utilisateurs d’autre part.
Petite note bis : les produits sont rattachés à des liens affiliés, ce qui signifie que si vous achetez l’un ou l’autre de ces produits par le biais du lien, je percevrais quelques centimes de commission de vente.
Petite note ter : Ce petit gain pécunier n’est pas ce qui a motivé ma sélection de produits, mais bel et bien mon désir de répondre à des demandes d’informations et de conseils que je reçois régulièrement.
By |2018-01-30T15:12:21-05:00janvier 30th, 2018|Aromathérapie, Vie pratique|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

[index]
[index]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]
[523.251,659.255,783.991]